Tous les articles pour comprendre l'événement Limyè ba Yo



Retrouver l’identité des aïeux esclaves des Antillais

Le décret d’abolition de l’esclavage du 27 avril 1848 met définitivement fin à l’application du Code noir et au statut d’esclave pour environ 87 500 Guadeloupéens et 67 447 Martiniquais, soit environ 60% et 70% de la population des deux îles. Il fallut alors attribuer aux esclaves antillais, guyanais et réunionnais des noms de famille, car ils n’avaient pour seul attribut... Voir l'article

Mémoire de l’abolition de l’esclavage, Mémoire des victimes de l’esclavage

En France hexagonale, deux dates commémorent l’esclavage. Le 10 mai est la date de commémoration annuelle de l’abolition de l’esclavage, fixée par le décret du 31 mars 2006sur proposition du Comité pour la mémoire de l’esclavage, en référence à la date d’adoption de la loi Taubira reconnaissant la traite et l’esclavage en tant que crime contre l’humanité. La première cérémonie... Voir l'article

Mémoire de l’esclavage : Réconciliation

La grève générale qui paralysa les Antilles en 2009 démontra combien les sociétés domiennes étaient minées par d’inextricables problèmes économiques, sociaux et identitaires. Secrétaire d’État chargé de l’outremer de l’époque, Yves Jégo, déclara dans Le Nouvel Observateur du 25 février 2009 : « L’histoire et ses drames pèsent d’un poids très important dans ce conflit qui n’était pas seulement une crise du... Voir l'article

Dates de Commémorations de l’esclavage

Depuis 1918, la République célèbre l’abolition de l’esclavage à l’occasion d’une fête dédiée à l’abolitionniste, Victor Schœlcher, le 21 juillet en Guadeloupe. Victor Schoelcher, l’athée, est élevé au rang de divinité : « Gloire au plus haut des cieux à Victor Schoelcher, le libérateur de la France et l’émancipateur de la Race noire. […] Oui, Victor Schoelcher, nous te louons... Voir l'article